• TER accéléré... ça avance !

       Nous poursuivons le travail de fond concernant la ligne de "TER Accéléré " entre Cloyes-sur-le-Loir, Châteaudun, Bonneval, Voves, Auneau (soit environ une centaine de communes en Eure-et-Loir) et Paris Austerlitz, afin de désenclaver au mieux notre territoire et donc  promouvoir son développement.
       Nous avons signé un courrier à notre initiative en novembre dernier, en 5 exemplaires : un pour Mme Valérie Pécresse (Présidente de la Région Ile-de-France), un autre pour M. Guillaume Pépy (Directeur de la SNCF), un autre pour M. Jean-Francois Carenco (Préfet de la Région Ile-de-France), un autre pour M. Patrick Jeantet (le Président Directeur Général de Sncf Réseau), un pour M. Alain Vidalies, Secrétaire d'Etat chargé des Transports. J'ai co-signé ce courrier avec une dizaine de Maires et d'élus du Sud Essonne et du Sud Yvelines.
     
     Vous trouverez ci-dessous notre lettre et les liens de la réponse du Président Directeur Général de  SNCF Réseau, Patrick Jeantet, en date du 21 décembre 2016 à cette initiative collective, qui annonce les études complémentaires qui vont être engagés. Ce courrier indique également la possibilité d'améliorer l'insertion de notre TER à Brétigny, ce qui constitue une belle avancée (car Brétigny est un noeud ferroviaire où notre train TER ralentit beaucoup).
      Notre travail de fond montre que le dossier "TER accéléré" avance.
    Les autorités nationales (Sncf réseau) et en Ile-de-France se saisissent de cette question, appréhendent mieux notre ligne TER (son trajet, son besoin d'insertion en Essonne et en Ile-de-France...) et son importance centrale pour notre territoire du Sud et de l'Est de l'Eure-et-Loir (de Cloyes-sur-le-Loir à Auneau).
    L'enjeu est une meilleure prise en compte de notre ligne TER qui va de Tours-Vendôme-Châteaudun jusqu'à Paris Austerlitz par les autorités nationales et en région Ile-de-France. Cette annonce et cette avancée sont très importantes pour l'avenir et le désenclavement de notre territoire Sud et Est Eurélien.

    Fabien Verdier
     
     

    Monsieur le Président,

                Notre objectif vise à promouvoir le désenclavement des territoires du Sud de l'Eure-et-Loir, du Sud Essonne du Sud Yvelines, reliant par le train TER (Train Express Régional) Paris-Austerlitz à Dourdan puis Auneau et Châteaudun.       

    Ainsi, nous vous adressons ce courrier qui met en avant le fort intérêt pour nos concitoyens franciliens, notamment dans le Sud Essonne (de Dourdan à Brétigny et à l'ensemble des communes autour) et dans le Sud Yvelines, du projet que nous souhaitons porter ensemble plus avant. Cette position, concernant notre ligne TER, est fondée sur l'étude menée par RFF/SNCF Réseau (fin 2013), précisant un gain de temps possible de 22 minutes par trajet de TER entre notre territoire et la gare de Paris-Austerlitz. Celle-ci passe essentiellement par une voie d'évitement (Gare de Bruyères-le-Châtel, entre Dourdan et Brétigny, d'une longueur de 300 mètres) ainsi que par des travaux de signalisation. Le coût de la voie d'évitement est estimée à 18 millions d'euros par l'étude de RFF/SNCF Réseau. Ces gains sont essentiels et très significatifs pour plusieurs dizaines de milliers d’habitants (autour de Dourdan, de Saint-Arnoult-en-Yvelines, de Sainte-Mesme,...). Et de plusieurs dizaines de communes dans l’ensemble de nos territoires en périphérie de notre Région Île-de-France, qui souffre fortement de cet enclavement.  Cette voie d’évitement d'à peine 300 mètres permettrait de gagner pour chacune et chacun (et pour chaque trajet TER) environ 15 minutes à elle seule ! Dourdan se situerait ensuite à un peu moins de 30 minutes de Paris-Austerlitz (contre 50 minutes actuellement) via ce "TER Accéléré" (contre 1h10 en RER C jusqu'à Paris-Austerlitz actuellement). Cela irriguerait ainsi à la fois dans le Sud Yvelines et dans le Sud Essonne (notamment avec Auneau, qui jouxte Orsonville et d'autres communes de notre Région Ile-de-France).

                Nous plaidons en conséquence pour que cette voie d'évitement de 300 mètres à Bruyères-le-Châtel et des travaux de signalisation soient inscrits dans la révision du CPER Ile-de-France. Ils permettraient ce gain de temps rapide dans le temps et très utile pour de nombreux franciliens de nos territoires.

                Dans l'attente de votre réponse, nous vous prions d'agréer, Madame la Présidente, l'expression de nos salutations distinguées.


    Signataires : 

    > David BERTHE, Maire d'Authon-la-Plaine 

    > Maryvonne BOQUET, Maire de Dourdan 

    > Marie-Ange GANGNEBIEN, Maire de La Forêt-le-Roi 

    > Jocelyne GUIDEZ, Maire de Saint-Chéron, Présidente de la Communauté de communes  du Dourdannais en Hurepoix 

    > Yannick HAMOIGNON, Maire de Roinville (Essonne)> Jean-Claude HUSSON, Maire de Saint-Arnoult-en-Yvelines 

    > Denis MOUNOURY, Maire de Corbreuse 

    > Jeannick MOUNOURY, Maire de Les Granges-le-Roi 

    > Michel POUZOL, Député de l'Essonne

    > Fabien VERDIER, Conseiller régional (Eure-et-Loir)

    Tous les signataires :

    Télécharger « Les maires du TER Accéléré.pdf »

     

    Télécharger « Réponse FV SNCF Réseau TER Accéléré 21-12-2016.pdf »

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :